3/2 – KILL BILL : LE CLASSIQUE DE TARANTINO ANALYSE PAR LA PROFESSEURE SARAH SEPULCHRE (UCL)

Notre rencontre exceptionnelle avec Sarah Sepulchre et la projection de Kill Bill avec une discussion sur la place des femmes dans le cinéma de Tarantino et au-delà … C’est déjà ce lundi 3 février !

Alors que Tarantino est un candidat sérieux aux Oscars avec le formidable Once Upon A Time in America et que le réalisateur et l’actrice Uma Thurman ont confirmé le projet Kill Bill 3, c’est une belle opportunité de se replonger dans l’univers haut en couleur du réalisateur de Pulp Fiction (Palme d’Or 1994) !!!

20H15 – Projection

Beatrix Kiddo est une tueuse et fait partie des Vipères Assassines. Lorsqu’elle décide
de quitter le métier pour fonder une famille, les autres membres de l’association dirigée
par le mystérieux Bill décident de la tuer. Ils font un carnage le jour de son mariage dans
une église d’El Paso, au Texas. Après plusieurs années dans le coma, Kiddo se réveille à l’hopital et décide de se venger en éliminant un à un les membres des « Vipères Assassines ». Le premier volume de Kill Bill (qui en compte deux et peut-être bientôt trois) la voit se confronter d’abord à Vernita Green (alias « Mocassin à tête cuivrée »), puis à Elle Driver (alias « Serpent de montagne californien ») avant de se rendre au Japon pour une confrontation épique avec la redoutable O-Ren Ishii et ses « 88 Fous ».

Avec Kill Bill, le cultissime réalisateur de Pulp Fiction propose une relecture féministe et
ultra-pop du film de vengeance. Avec un scénario très proche de celui de « La mariée était en noir » de François Truffaut, Kill Bill montre la renaissance mortifère d’une femme laissée pour morte et sa rébellion violente contre la figure patriarcale de Bill, le chef des « Vipères ». Si le film rend indéniablement hommage aux films dits « d’exploitation » de même qu’au cinéma d’arts martiaux, l’on retrouve aussi dans Kill Bill
les dialogues ciselés, les atmosphères tendues, les références pop et – en somme – le
« cool » absolu qui sont la marque de fabrique de Tarantino et justifient le succès critique et populaire qui est le sien depuis Reservoir Dogs en 1992.

Dès 19H30 – Apéro bio-terroir avec Biostory et Lutgarde 

Venez prendre un verre au bar du centre culturel et rencontrer les membres de la nouvelle équipe du Ciné-club. Les bières Lutgarde et les vins et jus bio de chez Biostory seront bien entendu toujours au rendez-vous !

Merci à nos sponsors !!!